versailles
- 700 v. -

Au Pays basque, le marché retombe vers l’instabilité

La location saisonnière constitue à l’heure actuelle une meilleure affaire dans l’immobilier. La rentabilité est assurée pour une courte durée de location. D’un autre côté, les avantages fiscaux sont considérables. Il y en a pour toutes els catégories de logement : appartement, maison familiale, chambre, etc. la location peut durer un week-end ou une semaine selon le projet des locataires.

La compétition entre les agences immobilières

Il s’agit plutôt d’une concurrence déloyale. Les locataires possèdent des caractéristiques et des profils divergents. Il y en a qui choisit de louer seulement une chambre, d’autres une étage entière, certains une villa au bord de la mer, etc. entre autre, la durée est toute différente. Pour les agences, de telles politiques indiquent que la concurrence est de nature déloyale.

D’un autre côté, il y a des sites collaboratifs affichant des offres et des services moins chers. Pour un propriétaire d’un T2, il affirme trouver un moyen d’économiser plus en consultant de tels sites. Habitant de Saint-Jean-de-Luz, le bailleur n’a loué son bien de 48 m2 que pour deux semaines en un an et il a perçu 6.000 euros de loyers. En faisant une comparaison avec le système de location classique, il aurait empoché le même montant en un an pour un loyer de 500 euros par mois.

Les biens à louer sur la côte basque

L’immobilier pays basque possède moins d’immobiliers voués à la location. En fait, les biens mis en location sont ceux des propriétaires qui partent en vacance dans un autre endroit. Ce qui laisse des arrivants cherchant des maisons à habiter durant leurs séjours. D’un autre côté, les résidences secondaires se font rares dans la location, en plus elles se trouvent éloignées de la côte. Outre cela, la période de location pose problème, elle ne dure que deux à trois semaines par an. Toutes les autres semaines, les propriétaires occupent leurs maisons.

Le déséquilibre sur le marché de la location est surtout engendré par l’apparition des sites collaboratifs. En effet, avec l’insuffisance des biens mis en location, trouver un logement aurait dû être difficile. Cependant, certaines agences profitaient de tels sites pour trouver des clients et des locataires.

La location saisonnière ne rapporte aucun gain à la mairie ou à la commune. Ceci étant donné qu’il arrive même que la mairie ne remarque pas la location vue que la durée est trop courte. Ainsi, elle ne perçoit pas de taxe durant les séjours des étrangers. Comme réaction, la mairie décide de sanctionner tout contribuable n’ayant pas déclaré la location de leurs biens quelque soit la durée. Tout comme les sites collaboratifs, la commune décide d’utiliser internet pour informer et mettre en garde.