versailles
- 807 v. -

Démembrement scpi

La SCPI figure parmi les principaux supports d’épargne les plus plébiscités par les épargnants. Selon la scpi 8, le démembrement scpi est depuis quelques années, la pratique la plus adoptée. Faisons le point sur ce qu’est le démembrement scpi.

Qu’est-ce que la SCPI ?

Une société civile de placement immobilier ou SCPI est une entité de placement immobilier. Les investisseurs acquièrent des parts de cette entité, et n’auront plus qu’à attendre de percevoir les reviens qui leur sont dû par la suite. Avec un placement faible, une personne pourra se lancer dans l’investissement immobilier dans des zones différentes et dans des secteurs variés. La société civile de placement immobilier s’occupera de toutes les tâches nécessaires pour l’exploitation de ces biens. Quant aux investisseurs, ils n’auront qu’à attendre la perception de leur quote part suivant la valeur de leurs parts immobiliers.

On rappelle qu’une scpi constitue un placement de long terme bien sécurisé. D’autant plus que les risques locatifs encourus par les investisseurs, sont mutualisés entre tous ces associés. Tous ces faits constituent toute l’attractivité de cette scpi. Cette dernière est en effet, bien plus attractive que le livret d’épargne, l’assurance vie en fonds euros, … Ces derniers n’affichent qu’environ 2 % de rentabilité par an.

Toutefois, comme une scpi est considérée comme un produit immobilier, il est assujetti à la fiscalité des revenus fonciers. Pour éviter une imposition élevée, les épargnants peuvent opter pour le démembrement scpi.

Le démembrement de scpi

Cette opération consiste à bien distinguer l’usufruit de la nue propriété lors d’un investissement en SCPI. L’épargnant devra opter pour l’acquisition de la nue propriété. Cela permettra à cet investisseur d’éviter l’imposition sur les loyers en ne percevant pas de loyers qu’il pourra laisser à ses enfants ou à d’autres bénéficiaires.

L’opération la plus intéressante est celle qui consiste à réaliser un démembrement temporaire de parts. La durée du démembrement devra être déterminée à l’avance entre les deux propriétaires des parts qui sont l’usufruitier et la nue-propriétaire.